Accueil général

Autres articles

seuil, une longue marche


Le projet Seuil, une nouvelle chance pour des jeunes suivis par un service de la Protection Judiciaire de la Jeunesse ou de l'Aide Sociale à l'Enfance. Cette nouvelle chance passe par la marche, une marche individuelle de 1800 kilomètres accompagnée par un adulte.

Certains jeunes en difficulté, après placements multiples, voire incarcération, se voient proposer par l'association Seuil, une prise en charge individuelle et éducative qui consiste en une longue marche. Celle-ci leur offre une alternative à l'incarcération ou un aménagement de leur peine et devient pour eux outil de réflexion et d'évolution.

Les objectifs visés sont, pour le jeune marcheur qui accepte le challenge, l'éloignement de son milieu familial et de son quartier pendant la durée de la marche, la responsabilisation, la valorisation, le dépassement de soi, la restructuration à partir de repères qu'il a quelquefois perdus, l'apprentissage de la confiance (en soi et envers les autres).
Par une marche intense qui demande énergie et mental solide, le jeune démontre ce qu'il est capable de réaliser. Au cours de son voyage, il découvre d'autres gens, d'autres valeurs.

Pour fonctionner ce projet exige une collaboration étroite entre éducateurs, accompagnants-marcheurs et responsables de marche. Il nécessite également un financement qui est assuré par la Protection Judiciaire de la Jeunesse ou l'Aide Sociale à l'Enfance, après ordonnance d'un juge des enfants ou accord du directeur de l'ASE, ainsi que diverses subventions, cotisations des adhérents à l'association et une partie des droits d'auteur de Bernard Ollivier, fondateur de Seuil.

La marche :
Après un temps de préparation, le jeune accompagné d'un adulte, va parcourir 20 à 25 km par jour, pendant 3 mois, sur un itinéraire d'environ 1800 km, déterminé par l'association Seuil.
Les marcheurs sont en contact régulier avec le responsable de marche (bénévole de l'association) et ils rencontrent l'équipe éducative, à deux reprises au cours de la marche. En fin de marche, un bilan est établi et des projets sont construits pour l'avenir du jeune.

Les intervenants :
- L'accompagnant : il est au côté du jeune, en permanence, pour le soutenir et lui permettre de s'exprimer, de se responsabiliser...
- Le responsable de marche : il est le référent. Il organise l'accueil avant la marche, les rencontres pendant la marche, le stage final, et reste en contact régulier avec les marcheurs pour gérer les éventuels problèmes.
- Un psychologue, un parrain (ou marraine), des co-marcheurs complètent l'équipe.

Plus de détails sur :

http://www.assoseuil.org


Les livres de Bernard Ollivier, un auteur que j'ai découvert au salon du livre de la Saussaye (Eure) :

La Longue Marche (en 3 volumes).
Nouvelles d’en bas.
L’allumette et la bombe.
Carnets d’une longue marche.
La vie commence à 60 ans (mémoires).
Aventures en Loire – 1000 km à pied et en canoë.
Sur le chemin des Ducs

Ecrit le 2 mai 2011

 

Haut