Accueil général

Autres sujets d'actualité

08.10.2005 : séisme en asie du sud


Un très violent séisme de 7,6 sur l'échelle de Richter a secoué l'Asie du Sud, samedi 8 octobre 2005, suivi de plusieurs répliques pendant le week-end, provoquant la mort d'environ 40.000 personnes.

Le Pakistan est le pays plus touché par l'événement. Mais on compte de nombreuses victimes également au Cachemire indien et en Afghanistan.
Des villages entiers du Cachemire - la partie du Pakistan la plus touchée par le séisme- ont été rasés. Les rescapés errent d'un tas de ruine à un autre, cherchant des corps qu'ils recouvrent d'un linge blanc. Les sauveteurs sortent des décombres, des cadavres d'enfants, de nombreuses écoles ont été touchées et on parle d'une génération entière qui serait anéantie. Plus le temps passe, moins il reste d'espoir de retrouver vivantes les personnes encore bloquées sous les décombres.
Des centaines de personnes fuient, à pied sur les chemins de montagne, tandis que les blessés attendent les secours sur une couverture, ou à même le sol. La crainte d'entrer dans les bâtiments est encore très forte. Quelques hélicoptères apportent du matériel de secours et repartent chargés de blessés.
A Muzaffarabad, capitale du Cachemire pakistanais, ou au moins 11000 personnes ont péri, les camions de secours ont été pris d'assaut. En quelques minutes, nourriture, tentes, couvertures, médicaments ont disparu, tandis que les magasins abandonnés étaient livrés au pillage.
Séisme

Ce séisme est dû à la collision du continent indien avec la plaque eurasienne sous laquelle il se glisse progressivement (tectonique des plaques). L'Inde remonte vers le nord à raison de deux centimètres par an, provoquant d'importants séismes. Ce phénomène dure depuis des millions d'années, et est à l'origine de la formation de l'Himalaya.

Face au drame, la solidarité s'organise, dans le monde entier.
La réouverture des principales routes (coupées par des glissements de terrain) menant du Pakistan au Cachemire devrait permettre de venir enfin en aide aux milliers de sinistrés de cette région, privés d'eau, de vivres, de médicaments et d'abri.

 

Haut