Accueil général

Autres sujets d'actualité

22.08.2007 : ouragan dean


Jusqu'en 2005, les ouragans de catégorie 5 étaient rares. Mais cette année-là, on en a vu quatre se former, dont Katrina qui s'était acharné sur La Nouvelle-Orléans, et le plus puissant de tous Wilma qui avait sévi sur le Yucatan. Aujourd'hui, c'est Dean qui a été classé lui aussi en catégorie 5.

Vendredi 17 août, l'ouragan Dean a frappé de plein fouet la Martinique, avec des vents de 180 km/heure et des vagues de cinq mètres de haut. Les habitants étaient prévenus, car l'île était en vigilance violette depuis le matin. Pluies diluviennes, vents violents, toitures arrachées, chutes d’arbres et de poteaux, coupures de courant ont été le lot de la région pendant plusieurs heures.
Diverses mesures de sécurité avaient été prises, aéroports fermés et hôtels de la côte évacués. Des conseils aux habitants ont été diffusés, interdiction d'aller dehors, et consigne de se placer dans la pièce la plus sûre de leur habitation. Les rayons des super-marchés ont été dévalisés, bougies et eau étant les premiers produits à partir.
L'ouragan a ravagé presque toutes les plantations de bananes et les trois quarts des cultures de canne à sucre.

Trajectoire Dean


Un peu partout dans les Caraïbes, la vigilance était de mise, Haïti, la République dominicaine et Cuba étaient en état d'alerte.
A Haïti, notamment, des glissements de terrain dus aux pluies intenses, ont détruit des centaines de maisons dans le sud et endommagé les cultures.

En Jamaïque, les habitants ont été invités à quitter les zones à risque tandis que la police et l'armée étaient placées en état d'alerte et que des autocars étaient réquisitionnés pour transporter des personnes évacuées.
Pour empêcher le pillage, les autorités jamaïquaine ont imposé un couvre-feu de 48 heures, les gens envahissant les supermarchés à la recherche de lampes, piles et aliments non périssables. Là aussi, les fortes pluies ont provoqué des glissements de terrain.

L'ouragan s'est ensuite dirigé vers Cancun et Tulum, provoquant l'évacuation de dizaines de milliers de touristes. Avant de toucher terre, l'ouragan avait été classé dans la catégorie 5, soit la plus élevée, avec des vents de l'ordre de 265 km/h et des rafales dépassant les 300 km/h. Il a ensuite traversé le Yucatan, perdant en puissance jusqu'à la catégorie 1, puis il s'est renforcé en traversant le golfe de Campeche, et d'atteindre la côte mexicaine à environ 300 km à l'est de Mexico.
Dans le golfe du Mexique, on a fait évacuer les installations pétrolières des centaines de puits en activité dans cette région.
Sur la côte de l'Etat de Veracruz, se sont produites des pluies torrentielles, tandis que les arbres s'abattaient.

Après le Mexique, Dean pourrait se diriger vers le Texas.

A lire aussi : Formation d'un cyclone

 

Haut