Accueil général

Autres sujets d'actualité

02.05.2008 : cyclone nargis


Le cyclone Nargis est le plus meurtrier en Asie depuis 1991, où 143 000 personnes avaient été tuées au Bangladesh.

Le cyclone Nargis a durement frappé le delta de l'Irrawaddy sur la côte sud-ouest du Myanmar (Birmanie). En provenance du golfe du Bengale il s'est accompagné de vents de plus de 200 km/h qui ont ravagé la côte sud-ouest, vendredi 2 mai 2008 au soir et pendant la nuit, avant de poursuivre sa progression en direction de Rangoon, faisant des dizaines de milliers de victimes..
Dans la région la plus atteinte, de nombreux villages ont été totalement dévastés. Sur l'île de Haing Gyi on compte 20 000 habitations détruites et 92 000 sans-abris selon la télévision locale. Par chance, les autorités avaient demandé à la population de rester à l'abri, ce qui a sans doute réduit le nombre de victimes.
Les images des régions les plus touchées, par exemple dans le delta de l’Irrawaddy, montrent des voies d’accès impraticables et des villages côtiers entièrement détruits, tandis que l'eau potable et l'électricité font cruellement défaut.
Les habitants de Rangoon ont été privés d’eau potable et d’électricité pendant plusieurs jours alors que les ordures s’amoncelaient dans les rues (AFP).
Le régime birman a d'abord refusé toute ingérence extérieure dans les affaires de son pays, par conséquent, la plupart des équipes de secours étrangères sont restées bloquées en Thaïlande dans l'attente de visas pour secourir les populations locales. Toutefois, la Croix Rouge a réussi à organiser quelque peu les secours, distribuant des fournitures aux sans-abri, des bâches en plastique, de l'eau potable, des réchauds, des moustiquaires, des couvertures et des vêtements à ceux qui en avaient le plus besoin.
Médecins Sans Frontières, également, a été une des premières organisations de secours à apporter une aide aux victimes. La première équipe MSF est arrivée dans le delta deux jours après la catastrophe. Mais un mois après, les équipes arrivaient encore sur des sites où les survivants n’avaient pas ou peu reçu d’aide, et certains villages isolés attendaient encore les secours. Des villages, accessibles uniquement à pied ou en bateau, ont été dévastés et les survivants vivaient dans des conditions terribles.

Nargis sur Google Maps et Google Earth
Trajectoire du cyclone Nargis.

A lire aussi : Formation d'un cyclone

 

Haut