Accueil général

Autres sujets insolites

batisseurs de l'imaginaire


Découvrez quelques bâtisseurs de l'imaginaire, adeptes de l'art brut, ou art insolite. Les 14 lieux sélectionnés ci-dessous, se situent tous en France.

Jean Linard, une Cathédrale à ciel ouvert
Réalisé par la Région Centre-Val de Loire et mis en ligne en septembre 2014, ce web-documentaire propose une immersion dans l'univers artistique de Jean Linard (1931-2010), artiste potier-céramiste et bâtisseur qui a aménagé sur son lieu d'habitation à Neuvy-deux-Clochers (Cher), un jardin de sculptures monumentales à ciel ouvert.
Grâce au web-documentaire, l'internaute peut découvrir cet ensemble patrimonial original, après avoir choisi son mode de visite (visite libre ou une visite guidée) et accéder ainsi à des ressources pour comprendre l'artiste et son oeuvre et une carte interactive pour explorer tout le site.
Jean Linard

Jean Linard

Le Palais idéal du facteur Cheval
Le palais de Joseph Ferdinand Cheval, plus connu sous le nom du facteur Cheval, bâti sur des rêves, fut érigé en 33 ans par un homme seul, et classé Monument Historique en 1969. Situé à Hauterives, dans la drôme, sorte de Palais baroque des Mille et une nuits, il est célèbre dans le monde entier.
Facteur Cheval

Facteur Cheval

La Maison Sculptée de Jacques Lucas
Située au centre de la Bretagne, à 30 km de Rennes, 120 km du Mont Saint Michel et à 120 km de Vannes, c'est une maison étrange, dont on n'arrive pas à définir la catégorie  : art brut ? art naïf ? sculpture illuminée ? On la situe entre le palais du facteur cheval, l'art amérindien ou l'architecture de Gaudi. Ayant complètement absorbé son créateur pendant une trentaine d'années, elle est en évolution constante.
Visite de la maison..


Bodan Litnianski
Bodan Litnianski (1913-2005) a su transformer un modeste jardinet en un merveilleux jardin.
C'est sur la D332, 15 rue Jean Jaurès à Viry-Noureuil dans l'Aisne, que se situe le jardin de Bodan Litnianski.
Domaine aujourd'hui à vendre depuis que son propriétaire est décédé en 2005.
Bodan Litnianski

Le musée de l'artiste
Une maison-oeuvre d'art, entièrement réalisée par une artiste avec uniquement des matériaux de récupération , sur 3 niveaux , avec une collection d'objets anciens mêlésà des créations diverses dans une ambiance intime et authentique. C'est un lieu singulier à visiter dans le Gers à Vic-Fezensac.
Musée de l'artiste

La Fabuloserie
Ce lieu de l'imaginaire, sis à Dicy dans l'Yonne, (à 27 km de Montargis), est l'œuvre de Alain Bourbonnais. Il abrite une collection composée d'objets étonnants conçus par des ouvriers, des agriculteurs, des maçons, des bricoleurs, qui à partir de matériaux et de choses les plus banales ont créé un monde fantastique.Le site est une espèce de labyrinthe, réunissant maisons et greniers avec chacun leurs caractéristiques, et où sont entreposés les objets les plus divers. La visite se termine dans un parc décoré de sculptures, dans lequel on peut découvrir la "Petite Afrique", constituée d'une dizaine d'animaux en béton créés puis peints par un cultivateur du Loiret, ainsi que "l'arche de Noé". Au fond de ce parc, tourne le "Manège de Petit Pierre", le chef d'œuvre de la collection. Ce lieu se visite tous les après-midi en juillet et en août.
La fabuloserie

La maison Picassiette
Cette étrange maison est située à Chartres où vivait Raymond Isidore, dit Picassiette, gardien de cimetière. Celui-ci ramassa pendant des années, des morceaux d'assiettes, de tasses, et de verres pour en couvrir l'extérieur d'abord, puis l'intérieur de sa maison. Cette création insolite, faite de débris, est désormais classée monument historique. Mais sa conservation pose de gros problèmes, car elle se trouve à l'air libre, et de plus elle est très fréquentée.
Maison Picassiette

Picassiette

Les rochers sculptés de l'abbé Fouré
Pendant 25 ans, l'abbé Fouré (1839-1910) armé d'un burin et d'un marteau, cisela au dessus de la Plage du Val, des rochers qui représentent près de 300 personnages (pirates, monstres marins, corps allongés sur le sol, têtes humaines, d'animaux ou de démons). Ceux-ci sont visibles en Bretagne, à Rothéneuf, à la sortie de Saint-Malo sur la route de Cancale. Chaque pouce de terrain a été sculpté. C'est un travail colossal s'étalant sur près de 500 mètres carrés de rochers sur la falaise, dont une grande partie est encore visible, mais qui commence à s'effacer avec le temps.
Les rochers sculptés

La frénouse de Tatin
Ce palais peuplé de sculptures colossales se trouve à Cossé-le-Vivien dans la Mayenne, à une quarantaine de kilomètres de Rennes et d'Angers. Robert Tatin a réalisé là, une œuvre monumentale, une architecture sculptée et ornée de reliefs dédiée à l’Humanité avec l’Allée des Géants, qui abrite ses propres céramiques, dessins et peintures. C'est l'œuvre d'un artiste excentrique, ouvert sur le monde, une espèce de temple dédié à l'art et à l'humanité. Tatin est enterré à La Frénouse, dans une tombe située au milieu de ce lieu étonnant.
Musée Tatin

Louis Ame
En Ile-et-Vilaine, à Hirel, habite Louis Ame, à la retraite depuis quelques années, et qui a construit un petit musée pour exposer ses oeuvres. Sa passion consiste à créer des camions américains, bateaux, autocars, charrettes anciennes et avions à partir de matériaux de récupération. Certaines de ces créations mesurent 3 à 4 mètres de long et sont placées sur des tables à la vue des visiteurs. Tout autour, se trouvent des personnages représentés par des poupées Barbie et Kent. Pour fabriquer ces différents objets, il récupère de l’aluminium et du métal qu'il plie à la main pour donner naissance à un camion ou tout autre objet. Puis il les peint, et les décore de quelques autocollants pour qu'ils ressemblent au mieux aux originaux. Louis Ame ne vend rien et n’expose pas en dehors de son petit musée situé au bord d'une route. Là, il reçoit des routiers qui lui offrent des casquettes qu’il accroche au plafond, et des touristes qui lui donnent des photos ou des articles qu'il expose dans son atelier.
Louis Ame

La Maison de celle-qui-peint
A 30 kms au nord de Marseille, à Pont-de-l'Etoile, vous pourrez découvrir l'œuvre de Danielle Jaqui intitulée la "Maison de celle-qui-peint". Sorte de maison-atelier, création délirante, foisonnante, luxuriante, cette œuvre ne peut que surprendre et impressionner le visiteur qui s'y aventure.
Maison de celle qui peint

Celle qui peint

René Pellé
Ancien menuisier, René Pellé habite à Lézardrieux (Côtes d'Armor). C'est là qu'il réalise des petits cabanons, moulins, phares, et roulottes en bois que sa femme peint ensuite. Elle crée également des personnages grandeur nature, poupées et ours en peluche, qu'elle installe dans les constructions, ou à côté d'elles. C'est ainsi qu'on peut admirer un chien en peluche habillé en marin assis dans une barque, une femme dans une charrette tirée par un cheval de bois, une autre tenant en laisse un mouton en peluche, Snoopy dans un avion, des jeunes mariés dans une carriole, un train en bois rempli de peluches, diverses girouettes, une haie taillée en forme de serpent…etc. Les personnages au corps rempli de paille, chiffons ou laine de matelas, sont habillés de vêtements de récupération. Leurs têtes sont des masques. Le tout est installé dans leur jardin en pente, ce qui permet aux passants d'admirer cet ensemble coloré depuis la route.

Eugène Bornet
Retraité, Eugène Bornet vit à Tréglamus, dans les Côtes d’Armor. Atteint d'une maladie aux bras, on lui conseille de trouver une activité pour les faire fonctionner. Il se met alors à ramasser des cailloux dans les champs voisins pour construire un voilier dans son jardin, situé à 40 km de la mer. Puis il ajoute des voiles soutenues par des fils. Ensuite, il construit un phare avec une lumière clignotante la nuit, une boîte à lettres qui représente sa propre maison, des gros dés et des mouettes, le tout réalisé en pierre et en ciment. Désormais, il s’occupe de l'entretien de ses créations, car il n'a plus de place pour en rajouter d'autres dans son petit jardin.

Jean Grard
Près de Dol de Bretagne, vivait Jean Grard, dans le village de Baguer-Pican. C'est à 67 ans que la passion de la sculpture sur bois lui vint. Il s'installait dans son atelier situé dans la grange, et sculptait, sculptait tant que le temps le permettait. Il ne s'arrêtait que lorsque le froid l'empêchait de continuer. Avec son scalpel, il sculptait toutes sortes de choses : la Tour Eiffel, un moulin, le Concorde, des personnages de son entourage comme le boulanger et sa femme, le facteur et la factrice ou des gens célèbres (Charlie Chaplin, Achille Zavatta ou Yvette Horner). Dans ses monuments, il introduisait des petits personnages naïfs, en bois, qui contenaient aussi de la ficelle, du plastic et du caoutchouc. Une fois peints, il leur collait des billes pour faire les yeux. Tout ce petit peuple en bois, personnages perchés sur des portiques, violonistes et joyeux cyclistes, animaux, manèges, moulins obéissants à la caresse du vent et girouettes agitées au gré du vent étaient installés devant la maison, au milieu des fleurs colorées et lumineuses. Hélas le 18 juillet 2004, Jean Grard s'est donné la mort dans son atelier, sans qu'on sache jamais pourquoi, et sa femme est partie en maison de retraite. La maison vendue, ses héritiers ont accepté que L’association "l’Abri" dirigée par Patricia Allio, déplace l'œuvre de Jean Grard, pour en faire une expo en 2001, à Dol de Bretagne. En mars 2006 une autre exposition a eu lieu à Bruz.

Ecrit le 2 juillet 2007
Mis à jour le 27 juin 2015
Mis à jour le 17 août 2016

 

Haut